(Mis à jour le 7 février 2022)

En 2021, les véhicules 100% électriques ont franchi le cap des 5% (5,32 % précisément) de part de marché en nombre de VP et de VUL immatriculés.
Le rythme de progression de ces modèles est plus lent que sur le marché national, où ils s'arrogent une part de marché de 8,33 % sur la même période. La raison s’explique sans doute par une offre encore réduite de VUL, pourtant très utilisés par les entreprises et les artisans. En un an, le 100 % électrique a toutefois vu sa part de marché progresser de 1,38 point.
Si l’on compare les immatriculations de véhicules électriques en 2021 par rapport à 2019, dernière année d’activité dite « normale » avant la crise sanitaire, la tendance est toutefois clairement à la hausse. L’électrique signe sur l’ensemble de l’année une augmentation de ses immatriculations de +105,93 % (42 905 VP + VUL). Les VP électriques progressent sur la période de +133,46 % (à 32 143 unités), avec une part de marché de 6,65 %, tandis que les VUL sont aussi en hausse de +52,29 % (10 762 unités), pour une part de marché de 3,34 %.

La ZOE reste en tête des immatriculations électriques en entreprise

Palmarès Véhicules électriques VP et VUL 2021

La ZOE (n°1) de Renault reste aux avant-postes du Top 10 des véhicules électriques en entreprise (VP + VUL+ véhicules fiscaux), la surprise vient de Tesla avec son Model 3, qui se place sur la seconde marche du podium, avec des immatriculations quasiment multipliées par 3 (6 259 unités). La 208 II, qui était entrée directement dans le classement 2020 à la 2ème place, reste sur le podium, mais perd une place (3ème). Le Dacia Spring conforte sa présence en entreprise, avec un gain de deux places (6ème). Quatre modèles électriques font leur entrée dans le Top 10 : Jumpy (10ème), 2008 II (9ème), VW ID3 (8ème) et Fiat 500 (7ème).

Palmarès Véhicules électriques VP 2021

Si l’on ne considère que les VP 100 % électriques, les résultats 2021 font apparaître un changement de leader. La Model 3 de Tesla s’impose en effet sur la première marche du podium en lieu et place de la ZOE. La 208 II de Peugeot recule d’une place également et occupe la 3ème place du palmarès. Parmi les progressions, Mini III arrive en quatrième position et gagne deux places en un an ; quant au Dacia Spring, il s’arroge aussi deux places de mieux et pointe à la 5ème place du classement. Trois entrées sont à signaler : la Fiat 500 (6ème), l’ID 3 de VW (7ème) et la Twingo III (10ème).