A la Une

Vers un nouveau format pour les essais auto

(Paris, le 9 juillet 2020)

Pas de salon de Genève (et il n’y en aura pas en 2021) et pas de Mondial de l’Auto à Paris cette année…

A priori, c’était mal parti pour les constructeurs, même si des présentations virtuelles ont eu lieu et que les médias évoquent l'actualité au fil de l'eau. Simplement, rien ne remplace le contact et l’expérience de conduite.

Covid-19: le plan de relance de l'automobile

 

(Paris, le 18 juin 2020)

La crise de la Covid-19 a frappé de nombreux secteurs économiques, mais sans doute plus particulièrement l’automobile et le tourisme. Pour soutenir la filière automobile, qui emploie plus de 400 000 employés dans l’Hexagone, le président Macron n'a pas hésité à mettre sur la table quelque 8 milliards d’euros pour venir au secours des constructeurs. Objectifs affichés: écouler les 500 000 véhicules neufs et d’occasion qui n'avaient plus aucun client depuis la mi-mars, tout en accélérant la transition énergétique.

PSA: l'offensive électrique se poursuit

(Paris, le 15 juin 2020)

C’est un petit exploit qu’il convient de saluer. Sur les quatre premiers mois de l’année, la Peugeot e-208 a représenté 25 % des ventes de véhicules électriques en France. Elle a, du coup, détrôné, la  Renault ZOE qui caracolait depuis longtemps en tête des modèles électriques les plus vendus dans l’hexagone.

Un volant high-tech pour la Mercedes Classe E

(Paris, le 12 juin 2020)

Inventé par le français Alfred Vacheron en 1894, le volant n’était pas présent sur les premières automobiles. On trouvait à la place un levier ou une manivelle, empruntées aux carrioles et qui servaient alors à diriger les chevaux. Depuis cette période, le volant n’a cessé d’évoluer, intégrant le klaxon, puis l’airbag, les commandes au volant (radio, téléphone, régulateur de vitesse) et parfois des palettes pour changer les vitesses.