Mercedes sur la route du zéro carbone

(Paris, le 3 juin 2021)

Le saviez-vous ? Mercedes compte déjà 23 modèles hybrides rechargeables dans son catalogue. C’est énorme. Quant à la gamme électrique, elle se compose de 6 modèles, avec certains déjà sur la route et d’autres prévus d’ici la fin de l’année. Si on met à part la Smart (désormais produite en Chine, et qui ne se fait plus qu’en électrique), la marque Mercedes a déjà lancé le SUV EQC en 2019 et le monospace EQV (8 places) en 2020.

Ces marques de luxe qui parient sur le 100 % électrique

(Paris, le 25 février 2021)

Ainsi donc, l’électrification de Land Rover et de Jaguar est au cœur du projet Reimagine. A partir de 2025, la marque au félin se transformera en une marque de luxe 100 % électrique. Adieu les V6 et les V8 (575 ch pour la F-Type)… Au lieu de rugir, les bolides du constructeur d’origine anglaise émettront un sifflement, mais plus de CO2, ni de particules.

La navette autonome séduit les constructeurs

(Paris, le 11 janvier 2021)

Mini a présenté récemment un concept très éloigné de ses silhouettes habituelles. La navette est un thème qui a aussi été exploré par Renault ou encore Toyota. Un effet de mode ou une tendance de fond ?

Alors que BMW prépare son futur avec des modèles électrifiés et semi-autonomes, la marque sœur Mini regarde un peu plus loin. Vers 2030, précisément. Le concept Vision Urbanaut est un véhicule modulaire, qui peut se transformer en un véritable salon.

Un volant high-tech pour la Mercedes Classe E

(Paris, le 12 juin 2020)

Inventé par le français Alfred Vacheron en 1894, le volant n’était pas présent sur les premières automobiles. On trouvait à la place un levier ou une manivelle, empruntées aux carrioles et qui servaient alors à diriger les chevaux. Depuis cette période, le volant n’a cessé d’évoluer, intégrant le klaxon, puis l’airbag, les commandes au volant (radio, téléphone, régulateur de vitesse) et parfois des palettes pour changer les vitesses.

Mercedes se concentre sur les batteries et lâche l'hydrogène Redaction jeu 07/05/2020 - 23:01

(Paris, le 7 mai 2020)

Pour électrifier sa gamme automobile, Mercedes développe l’hybride rechargeable et le 48 volts. Elle préfère par ailleurs mettre l’accent sur la batterie plutôt que la pile à combustible.

Mercedes parie sur l'électrique avec un SUV

(Paris, le 23 décembre 2019)

On croit toujours que les Allemands sont en retard sur l’électrique, alors qu’il se vend désormais plus de voitures électriques outre-Rhin qu’en Norvège et que le pays compte plus de bornes électriques que la France. En matière d’offre de véhicules 100 % électriques, Mercedes avait déjà fait une incursion sur le marché avec la Classe B. Une version Electric Drive a été lancée à la fin de 2014. Mais ce modèle n’a pas marché, avec moins de 4 000 exemplaires vendus en deux ans.